Filtres industriels : comment bien les choisir ?

Filtres-industriels

Constitués de plusieurs éléments performants contre la pollution en entreprise, les filtres industriels remplissent leur mission avec efficacité. Zoom sur ces auxiliaires incontournables pour un air purifié !

Une filtration en plusieurs étapes

Par le biais d’une technique spécifique, un filtre industriel élimine la poussière en la collectant d’abord dans un conduit. La filtration industrielle fonctionne via un système d’alimentation qui aspire l’air à purifier. Un dispositif de qualité est configuré de sorte à éviter tout risque de fuites. Dans le cas contraire, l’appareil subirait une surconsommation au niveau du moto-ventilateur. Ce dernier devrait alors être surdimensionné. Des ensembles filtrants séparent le système d’alimentation du compartiment qui reçoit l’air filtré. Une autre partie sert à réaliser un décolmatage des particules filtrées. Cette opération se fait par injection d’air comprimé ou par un ventilateur à basse pression. Le reste du dispositif comporte une trémie avec une sortie d’air.

Un traitement de l’air complet

Plus performant que l’aération, un filtre industriel permet de traiter l’atmosphère intérieure des locaux, quel que soit leur volume. Ce système se révèle indispensable pour un air assaini, qui garantit des conditions sanitaires optimales aux occupants et usagers des lieux. Une étude QAI (qualité de l’air) donne la possibilité d’évaluer les caractéristiques de l’atmosphère dans les locaux professionnels. Pour éviter des conditions de travail insalubres, dans un air vicié, un dépoussiérage industriel s’avère nécessaire. Une filtration efficace est possible. Son action intervient à plusieurs niveaux, surtout sur les particules, y compris les divers pollens et autres poussières. L’assainissement concerne aussi bien l’air intérieur que celui venu de l’extérieur.

Des outils efficaces et fiables

La filtration industrielle ne se limite pas seulement à la purification de l’air. En matière de sous traitance industrielle, il existe également un système de filtre pour cabine de peinture. Très efficient, ce dispositif offre une protection contre le brouillard de peinture grâce à un matériau ad hoc doublé de fibre de verre. Quels que soient les éléments retenus, particules de tous types, bactéries voire moisissures, un nettoyage de filtre industriel doit être réalisé régulièrement afin d’assurer un fonctionnement optimal du système. Les purificateurs d’air doivent pouvoir filtrer 99,7 % minimum d’éléments d’un diamètre égal ou supérieur à 0,3 microns. Les modèles décontaminants ont en outre un effet fongicide.


Le rayonnement gamma, un outil indispensable à la stérilisation par irradiation
Amélioration de la performance industrielle : quels enjeux ?