L’emboutissage profond : une alternative intéressante au moulage

emboutissage profond

Divers procédés existent actuellement pour façonner une pièce métallique. L’emboutissage compte parmi ces rénovations qui servent à perpétrer correctement une matière métallique. Le résultat de ce genre de procédé est d’habitude satisfaisant. Découvrez pourquoi il est considéré comme étant une alternative intéressante au moulage.

 

L’emboutissage : de quoi s’agit-il ?

 

Les pièces métalliques sont loin d’être faciles à façonner. Ils ont non seulement besoin de matériaux très spéciaux, mais il faudrait également avoir de bonnes compétences pour bien les manipuler. Efficace et rapide, l’emboutissage présente un des meilleurs procédés pour façonner une pièce métallique. Ce genre de procédé est exécuté à partir d’un aluminium ou d’une feuille métallique, mais d’autres emboutisseurs utilisent parfois un coil (bobine refendue d’acier laminé). Avec ce système, vous aurez l’opportunité de réaliser un emboutissage du métal à froid ou à chaud, quelle que soit votre préférence. En principe, le procédé d’emboutissage a lieu lorsqu’il faut façonner un métal jusqu’à des déformations espérées du matériel. Le but est d’éviter une rupture de la tôle. Concrètement, emboutir une tôle veut dire imposer un pli et une déformation de la dimension de l’acier pour qu’il soit similaire à la matrice et au poinçon. Le procédé permet donc à la tôle emboutie d’acquérir un volume qui dépasse la limite élastique de la matière en alliage métallique. C’est pourquoi, à la fin de l’opération, l’épaisseur finale de la tôle qui a été emboutie est le même que l’épaisseur initiale du métal. Pour plus d’information suivez ce lien.

 

Comment procéder à un emboutissage ?

 

Du fait que l’opération consiste à déformer une tôle, le procédé passe par des matériaux très particuliers. En général, les emboutisseurs utilisent des poinçons, des presses et d’autres outils de pointe pour accomplir le procédé. À noter qu’il existe deux types de techniques d’emboutissage : un emboutissage simple effet et un emboutissage double. Pour ce dernier, une presse flanc est utilisée pour bien emboutir le métal. Un emboutissage peut être exécuté sur divers matières : aluminium, métal (galvanisé ou non), pièces de fixation comme des colliers en métal, clips de serrage, pièces de jonction, etc. Un emboutissage profond permet, par-dessus tout, de répondre à des demandes spécifiques des industries qui travaillent dans le domaine alimentaire et médical. Entre autres, les gâches de portes en inox. La durée d’exécution du procédé varie selon le type de la matière à emboutir. Quoi qu’il en soit, la mise en œuvre de ce type de procédé est généralement rapide et le résultat est résistant, car il suffit d’installer l’outillage du formage et l’opération peut commencer. Bien évidemment, le tarif de chaque type d’emboutissage n’est pas également le même.

 

À qui s’adresser pour réaliser un emboutissage ?

 

Des professionnels disposant de bonnes pratiques en matière d’emboutissage existent. Confiez donc vos travaux d’emboutissage à ces experts si vous souhaitez que vos tôles soient bien embouties. Utilisez l’internet à votre guise si jamais vous n’avez aucune piste pour trouver une adresse d’un bon emboutisseur. En outre, vous pouvez aussi vous renseigner dans les agences physiques qui s’implantent dans votre ville, mais cela pourrait vous prendre du temps. Grâce à internet, vous trouverez en un rien de temps un emboutisseur professionnel et doté de bonnes compétences. À titre d’information, il est tout à fait probable de réaliser un emboutissage sur-mesure. En effet, vous pouvez demander à un expert de vous fournir une prestation d’emboutissage sur-mesure suivant la surface de vos tôles ou de vos autres matières à emboutir. N’oubliez pas également qu’après le travail d’emboutissage, une maintenance régulière et une révision complète sont très essentielles. C’est la raison pour laquelle, il faut faire appel à un emboutisseur professionnel du fait qu’il connaît déjà toutes les étapes importantes pour que le procédé soit bien admissible.

Dans quels cas faire appel à la technique de cintrage à rayon court ?
La production industrielle en Chine : est-ce une menace pour l’Europe ?