La logistique industrielle : première étape de la commercialisation

Le service logistique constitue le gage du bon fonctionnement de toute entreprise. En effet, aucune transformation et aucune exportation de produits finis ne peuvent avoir lieu sans cette organisation.

Effectivement, le challenge à relever dans l’activité logistique est de contrôler et de gérer de manière efficace le flux de marchandises de leurs fournisseurs jusqu’à leurs points d’arrivée. Ceci dans le but de mettre ces dernières à dispositions des entités concernées dans les meilleurs délais.

La logistique en entreprise, que sous-entend-elle exactement ? 

La logistique en entreprise regroupe le service achats, le service de transport ainsi que le département de transit et le magasin de stockage. À ce titre, elle réunit les différents composants tels que la production, la manutention, l’emballage, le stock ainsi que le transport. Cela s’explique par le fait que la logistique industrielle assure l’approvisionnement des matières premières pour la production tout en contrôlant la valeur de stock. Une fois, les produits prêts à la commercialisation, ce même service s’occupe de l’emballage, de la manutention ainsi de son transport pour la livraison aux clients. De cette manière, il peut être déduit que l’achat d’une matière première jusqu’à sa mise en vente renferme plusieurs coûts notamment le prix d’achat, le prix d’acheminement ainsi que le coût de transport et le coût de stockage. Ici encore, le rôle du service logistique est de minimiser ces différentes dépenses. Pour ce faire, l’activité logistique met en œuvre des techniques de contrôle et de gestion des flux physiques nécessaire à l’activité d’une entreprise. Cela concerne aussi bien la livraison à temps des produits finis que la gestion de son stock tout au long d’une période.

La chaîne logistique dans une entreprise

La logistique industrielle travaille en étroite collaboration avec le service achats. Pour faire simple, l’approvisionnement assure la recherche de fournisseur, le lancement des commandes ainsi que la négociation des prix finaux des marchandises. Ladite marchandise peut être des matières premières nécessaires à la production, des articles de bureau ou encore des vêtements de travail professionnels. Ainsi, la mission du service achats s’achève après la définition du moyen de transport pour l’expédition des marchandises achetées. Après cela, c’est le département transport qui prend le relais et assure l’arrivée des fournitures achetées à l’usine.

En ce qui concerne l’expédition des marchandises importées ou bien des produits finis, il est sous la responsabilité des agents transits de calculer le poids total de ces dernières avec les prix d’envoi suivant le type de moyen de transport (bateau, DHL, Avion). Il appartient ensuite aux acheteurs et au commercial de décider du choix final de moyen de transport en fonction du degré d’urgence des articles en question et le délai de livraison des produits. Mis à part la définition des prix d’expédition et les transports des marchandises, la logistique dans une entreprise se charge également des procédures à suivre pour le dédouanement desdites marchandises importées.

Mesure de la croissance logistique d’une entreprise

La croissance logistique se définit comme étant le taux de disponibilité des ressources correspondant aux besoins à temps avec un coût minimum. Toutefois, elle diminue au fur et à mesure que la valeur de stock de marchandises et de produits finis augmente. Toutefois, sa maîtrise dépend de la bonne gestion de 3 points suivants :

– Maitrise de la technique d’approvisionnement

– Maintien de la valeur du stock

– Maitrise du coût de transport

Sachez que le contrôle de la technique d’approvisionnement dépend de l’étude du taux de disponibilité de ladite marchandise auprès des fournisseurs ainsi que des délais de livraison engendrée. Le maintien de la valeur de stock influence également à la performance d’un service logistique. Ce dernier constitue une perte pour une entreprise. Enfin, le contrôle du coût de transport quant à lui dépend de la criticité de ladite marchandise. Pour les produits finis, ils sont expédiés via DHL, par bateau ou par avion suivant le poids et le délai de livraison prédéfini pour ces derniers.

 

Quels sont les différents types d’étiquettes personnalisées ?
Le packaging, un outil de communication incontournable