Quelles sont les différentes techniques de pliage des tôles ?

pliage de tôle

Pour les entreprises ou un particulier, une plieuse de tôle possède deux techniques distinctes pour plier une tôle. Que ce soit un pliage en l’air ou un pliage en frappe, chacune de ces méthodes dispose de son mode de processus. Le choix de la technique s’effectue selon les projets. En effet, le pliage en l’air et le pliage en frappe possèdent chacun ses avantages et ces inconvénients. L’utilisateur doit alors se fier selon les critères de pliages pour savoir quelles méthodes utiliser. 

La technique du pliage en l’air

Les techniques de pliage se distinguent en deux méthodes. Parmi ces techniques, on distingue le pliage en l’air qui est la technique la plus utilisée, car elle n’utilise qu’un seul outillage et effectue un travail rapide. Pour des tôles à plier rapidement, vous pouvez confier le travail à une entreprise de pliage de tôle qui utilise cette technique.  

Pour cette méthode, elle consiste à placer la tôle dans le vé. Ensuite, le poinçon ou le contre-vé descend dans le vé pour créer l’angle voulu. La formation peut varier selon certains critères comme la tolérance de l’épaisseur de la tôle, les dimensions des vés, etc.

De même, le type de matériau à plier affecte aussi le processus de pliage. Durant l’exécution du pliage en l’air, l’angle formé par le contre-vé doit être plus prononcé entre 2 ° ou 3 ° de plus que l’angle souhaiter.

La technique du pliage en frappe

Même si le pliage en frappe n’est pas plus employé que le pliage en l’air, le choix entre ces deux techniques peut varier selon les projets comme pour un pliage industriel. Cette méthode s’utilise généralement pour le pliage des tôles de plus de 2 mm d’épaisseur. La technique de pliage en frappe se divise en plusieurs phases durant le processus de pliage.  

La 1re phase consiste d’abord à faire subir un pliage en l’air des tôles jusqu’à ce que ces bords arrivent dans le vé. Passée à cette étape, la 2e phase où la phase frappe consiste à placer le pli pour qu’il s’adapte au profil de l’outillage. Ainsi, la tôle subira un matriçage pour que l’angle puisse être la même que celui de l’outillage.

Pour la dernière phase du pliage en frappe, la tôle subit une compression élevée au niveau des plis. Cette dernière étape vise à enlever les effets de l’élasticité restante de la tôle. Le pliage en frappe est alors une technique qui permet d’obtenir des angles précis et de supprimer l’effet retour élastique qui est idéal pour obtenir des tôles pliées sur mesure.

Les avantages et défauts du pliage en l’air

La méthode plus utilisée pour la découpe et le pliage d’une tôle, le pliage en l’air offre plusieurs avantages dans son utilisation comme une plus grande plage d’angle de pliage. En effet, le pliage en l’air permet d’obtenir un angle entre 30 ° à 180 °. De même, cette méthode réalise un travail plus rapide par rapport aux autres techniques de pliage de tôle.

Les avantages du pliage en l’air comportent aussi une pression inférieure pour effectuer le pliage, un faible frottement et un faible tonnage. La réalisation de cette méthode est plus économique et offre moins d’usures à la plieuse. Ainsi, la durée de vie des poinçons et des matrices seront plus longues.

Néanmoins, chaque méthode possède des défauts. Pour la technique du pliage en l’air, un inconvénient de ce type de pliage est sa précision. Par rapport aux autres techniques de pliage, sa précision est nettement inférieure, car elle offre 1 ° de plus ou de moins que l’angle voulu. De plus, même si le pliage en l’air fonctionne avec un retour élastique, la technique ne le supprime pas complètement qui rend difficile son utilisation avec des matériaux à fort retour élastique ou avec de grands rayons.

Les avantages et défauts pour le pliage en frappe

Le pliage en frappe possède ces avantages comparés aux autres techniques de pliage. L’utilisation de cette méthode permet d’obtenir une découpe et pliage tôle sur mesure. Effectivement, le pliage en frappe offre une grande précision avec une tolérance d’environ de ½ degré. En plus, cette action se réalise avec une basse pression.

Le pliage en frappe peut aussi s’adapter pour des pliages industriels. Cette technique est adaptée pour les productions en série. Ce mode de pliage offre moins de retours élastiques et moins de déformation pour les tôles perforées.

Toutefois, l’utilisation de cette technique ne permet pas de corriger les erreurs de l’angle. De plus, elle n’offre qu’une petite plage d’angles. Généralement, le pliage en frappe s’utilise pour obtenir des angles entre 80 ° et 90 °.

Les inconvénients du pliage en frappe se composent aussi du nombre des outils nécessaires qui sont spécifiques pour chaque virage particulier. De même, la réalisation de ce dernier engendre des frottements plus conséquents qui peuvent mener à une mauvaise qualité esthétique des pièces pliées.  

Fabrication additive : comment ça fonctionne ?
Les étapes clés de la réalisation de carte électronique